vendredi 28 février 2014

Cobbler au chou-fleur, courge, pavot et speck

Il y a des jours où j'ai une idée fixe. Celle de réaliser un cobbler salé par exemple, un concept américain et sucré à la base : une couche de fruit, comme pour un crumble et par dessus une pâte moelleuse à l'intérieur mais croquante sur le dessus.
Pour le salé, j'imaginais très bien une purée et une sorte de pâte à scone sur le dessus.

La courge est venue naturellement s'insérer dans les scones. Après mes essais à la pomme de terre ou au manioc, il était temps qu'elle vienne amener sa jolie couleur orangée. Les graines de pavot sont là pour leur croquant et leur goût qui s'associe si bien à la douceur de la courge.
Le chou-fleur est transformé en purée, relevée par quelques épices. J'ai gardé quelques fleurettes crues, pour qu'elles apportent du croquant, pour jouer sur les textures.
Enfin, le Speck, jambon cru si parfumé, apporte une note salée et fumée.

Et finalement, le miracle s'est produit : ce Monsieur a accepté de goûter ce plat, où pourtant le chou-fleur n'était pas caché. Et alors ? "Ca n'a pas le goût de chou-fleur.
- Ben si quand même. Tu aimes ?
- ... euh ... (pas facile d'avouer dans ces cas là) ... oui"

Ohohohoh !

(Et moi, je trouve que le chou-fleur se sent autant que d'habitude ... allez savoir !)

Hebergeur d'image


Pour 4 personnes, il vous faudra :
Pour la garniture :
550 g de chou-fleur cru ou surgelé (voir plus)
½ cuillère à café de cumin
½ cuillère à café de gingembre en poudre
¼  cuillère à café de Piment d’Espelette
25 ml de lait
3 tranches de speck

Pour le cobbler :
150 g de chair de courge en purée (cuisson 10 minutes dans casserole frémissante, puis écrasée à la fourchette) (courge Bernettine ici)
20 ml de lait
Sel
1 œuf
50 g de farine complète (T150)
60 g de farine T55
10 g de graines de pavot
1 cuillère à café de levure (4 g)

Hebergeur d'image
Si le chou-fleur est cru : laver le chou-fleur et séparer les bouquets. En réserver 110 g (les plus petites fleurettes), et faire cuire le reste dans une casserole d’eau frémissante pendant 5 minutes environ.
Si le chou-fleur est surgelé : réserver 110 g (les plus petites fleurettes), et faire cuire le reste dans une casserole d’eau frémissante pendant 7 minutes environ après la reprise du frémissement.

Préchauffer le four à 180°C.

Une fois le chou-fleur cuit, l’écraser à l’aide d’une fourchette. Ajouter le cumin, le gingembre, le piment d’Espelette et le lait. Saler très légèrement et bien remuer. Disposer dans le fond d’un plat à gratin.

Dégraisser les tranches de speck et les répartir en petits morceaux sur la purée de chou-fleur.
 Disposer les fleurettes crues par-dessus.

Préparer la pâte à cobbler : fouetter la purée de courge avec le lait, un peu de sel et l’œuf.
Ajouter les farines, le pavot et la levure. Bien remuer.
Disposer des tas sur le plat. (Facultatif : badigeonner au pinceau les tas de cobbler de lait ou au jaune d’œuf).

Enfourner pour 30 à 40 minutes à 180°C.

Hebergeur d'image

Hebergeur d'image

Avec cette recette, je participe au concours "Beurk ! C'est pas bon ! " organisé par Marie-France du blog Une cuilleree pour papa.

Marine

6 commentaires:

  1. Coup de coeur pour ta recette ! Elle me semble extra, surtout le cobbler de courge, yummy.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franchement moi j'ai adoré ! Et puis c'est customisable à souhait ce plat, donc forcément ça donne un tas d'idées pour recommencer.

      Supprimer
  2. Un grand merci Marine pour ta participation et surtout pour ta recette. Et ça tombe bien car j'adore le chou fleur ! Sans rire, j'aime vraiment beaucoup, et je ne connaissais pas du tout ce terme cobbler, je le découvre grâce à toi et j'essaierai car ça me plait bien. Participation validée et je te tiens au courant après le 15 mars. Bises et bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec plaisir Marie-France. Je suis ravie de t'avoir fait découvrir le cobbler au passage !

      Supprimer
  3. Encore une belle idée, une de celles que j'aurais aimé avoir. Bravo pour cette jolie recette. Bises et à bientôt!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Céline ! Je te souhaite un bon week-end !

      Supprimer